Francois Soulier, artiste Paiste, batteur d’Indochine, en concert à L’Arena de Montpellier.
Ce 9 novembre 2013, est l’occasion parfaite pour mon équipe et moi de partir à la rencontre de François Soulier « Mister Shoes », endorsé Paiste, de passage à L’Arena avec un des plus gros mastodontes du rock français ; Indochine.
Notre interview est programmée juste après les balances sur une scène gigantesque, encadrée par un timing et une organisation professionnelle et intransigeante. Nous arrivons malgré tout à partager de bons instants, bien conscients que notre présence décontractée finira par ne plus cadrer…
 
Mais qui est donc ce Mr Shoes ?
Interview :
 
FH: Depuis plus d’une décennie avec Indo…
FS: Oui 11 ans, passionné et patient. J’ai retrouvé mon pote guitariste Boris au sein de l’équipe, avec qui j’ai joué dans le passé dans des groupes tel que « Le Bar du Mutant », une espèce de trio power rock…
 
FH: Possèdes-tu un réglage spécial de batterie lié au son d’Indochine?
FS: Sur cette tournée « Black City Tour », je tends plus mes peaux de frappes. Cela donne plus de dynamique au son et lui permet de mieux passer. La batterie est de ce fait plus présente et arrive à se placer au milieu des nombreuses machines et séquences qui animent le répertoire.
 

“ Sur cette tournée
Black City Tour,
je tends plus mes peaux de frappes ”

FH: Actualité…
FS: En parallèle à Indochine, j’ai un groupe nommé « Les Psychonautes ». Ceux qui voyagent à travers le temps par la pensée… C’est un groupe psyché, dont deux membres sont décédés et que je vais remonter.
Je travaille également sur un album de Reggae Dub, mais le projet et très underground. Je ne sais pas encore comment il va se dérouler… « SF Megabite » est un autre projet de Live Machine dont nous jouons tous les instruments…
 
FH: Le petit truc du batteur…
FS: Je ne tape pas forcément toujours au milieu de ma caisse claire, mais juste à côté du rond central. Cela me donne un son différent intéressant, avec lequel je joue.
Sinon, avant les concerts, je suis le plus à jeun possible et je mange de la pâte d’amande et une banane lors de ma prestation sur scène. :) Je me sens plus dynamique ainsi.

FH: Côté cymbales Paiste… « The Rhythmatist » de Steward Copeland, la belle Ride bleue de chez Paiste…
FS: Elle me plait car elle est très médium et traverse le spectre sonore. Elle est facile à positionner dans la prise de son des micros overhead. J’ai toujours aimé jouer avec beaucoup de cymbales Splash, cela m’amuse… Je possède une Reflector de 8″, une Cool Bell et une Signature. Avec les Crash puissantes que je possède, j’ai besoin d’un Charley adapté en terme de son. J’ai donc ressorti un vieux Charley Formula Paiste des années 90 qui est plus puissant que certains modèles d’aujourd’hui et qui convient parfaitement. GEWA-François-Soulier-Indochine

Frank Haesevoets
Photos ©2013 – Laurent Decavele