Thomas Pridgen (DW drums), Bag’Show 2015, débridé et imprévisible !
En tournée en Europe, Thomas nous offre sa présence à Paris entre Francfort et Bruxelles ! Son avion se pose le jour du show vers 11h00 à l’aéroport CDG. Accompagné de Nico, artist relation GEWA, ils sont guidés sans attendre à La Machine du Moulin Rouge par Olivier, notre ambassadeur GEWA Parisien…
Thomas Pridgen s’endort sur la banquette arrière, le casque sur les oreilles, la musique à fond ! Il émerge de son sommeil à son arrivée devant la salle, au moment où j’ouvre les portes arrière de son véhicule stationné en double file. A peine débarqué, les photos et les selfies s’enchaînent le temps d’atteindre les toits de la Machine pour une interview (vidéo à venir). Un moment de franches rigolades !
 
Le second changement de plateau ne se fait pas attendre, Thomas monte sur scène pour les derniers réglages de son set DW. Sa double pédale de grosse caisse est trop lente à son goût, il décide de jouer avec une simple et en chaussette !Patrice Le Roi et moi-même restons scotchés par sa rapidité au pied…
 
Vient le tour des balances et de son petit truc de batteur :
Thomas Pridgen fait régler par l’ingénieur du son le niveau de chaque élément de sa batterie dans son casque afin d’être immerger dans son univers.
 
15h00 : C’est à son tour de jouer. Il est brut et impulsif dans son jeu sans se poser de questions. Une grande part d’improvisation marque l’originalité de sa technique rapide et puissante. Un fagot énorme de baguettes se trouve sous son siège, dans lequel il vient se servir à tout instant. C’est un batteur de groupe, instinctif et créatif.
 
16H30 : Sa séance signature prend du retard, il s’est caché sur scène pour voir jouer son ami Tony Royster. Je finis par le retrouver et je l’emmène sur notre stand où tous nos endorsés français DW et un public nombreux l’attendent.
200 posters seront signés pendant notre mythique lancé de T-Shirts. Après une heure de rencontre avec le public, Thomas nous quitte direction Bruxelles pour un concert qui l’attend le même soir…
 
Freeze the time Thomas !
GEWA-ThomasPridgen-BagShow2015

Texte : Frank Haesevoets
Photos : Laurent Decavele
Vidéos : Laurent Decavele, Tommy Haesevoets