Session trombone électro de Tayne, artiste King
Nous avons l’habitude d’entendre le trombone dans les orchestres ou les sections cuivres. Certains jazzmen d’exception l’utilisent en tant qu’instrument soliste. Tayne gravite déjà dans ces différents univers, mais il a ajouté un nouvel espace d’expression, celui de la musique électro. Curieux de pouvoir connaître comment il a résolu les problèmes liés à un instrument qui n’est pas immédiatement adapté à cet univers musical, nous avons invité Tayne dans le studio de GEWA France.
Une sourdine électronique capte le son de son trombone King 3B, qui entre dans des successions de « loopers » et multieffets divers. Tayne a programmé des séquences qui sont lancées à partir de l’échantillonneur, sur lequel il enregistre en live différentes parties, et le tout se mixe avec le son déformé par des saturations et des effets « Wha Wha » de son trombone.

 
Lors de l’interview (voir vidéo ci-dessous), il nous explique le principe de la technique du « Doodle Tonging » ainsi que l’utilité de la poignée ergonomique Neotech.

 
La session s’est terminée tard dans la nuit. Tayne est remonté aux origines des instruments à embouchure et habillé d’une peau de bête, il a fait résonner une conque dans les collines des monts de Vaucluse…

Photos : Frank Haesevoets, Laurent Decavele, Simone Messner
Texte : Daniel Dunand
Vidéo : Laurent Decavele
GEWA-Tayne