Richard Bertin, artiste batteur DW/Paiste, aux commandes rythmiques du spectacle Danse avec les Stars…
En tournée depuis la fin décembre avec la troupe de Danse avec les Stars, spectacle comptabilisant plus de 100.000 spectateurs, Richard écume les Zénith de France et nous invite à L’Arena de Montpellier.
Richard Bertin, Batteur DW et Paiste, Danse avec les Stars
Une machine bien huilée composée de 80 personnes, 8 semi-remorques et 3 tours-bus, au service d’un spectacle télévisé qui se matérialise près de chez vous et vous télé-transporte au travers de votre écran plat. Redoutable !

“ Un break, une pêche, un coup
de cymbale en l’air,
c’est un repère associé
à la gestuelle du danseur… ”

Un vrai travail de précision et d’accompagnement chorégraphique est requis pour cette mission me raconte Richard. Chaque morceau doit être interprété comme l’original. « Un break, une pêche, un coup de cymbale en l’air, c’est un repère associé à la gestuelle du danseur… »

Sur scène, un Set Collector DW Black Mira avec une grosse caisse de 24″, pour avoir le gros son, 2 caisses claires pour approcher un maximum de style musicaux et un nouveau set de cymbales Paiste 602 Modern Essentiel pour apporter une finesse sonore supplémentaire à son jeu. « Ces cymbales ne saturent pas. Même quand j’attaque toute la surface de ma Ride de 20″ pour obtenir un son Pop un peu crade, elle tient le son ! »
 
Côté ordinateur, Richard lance tous les départs de morceaux avec le logiciel Live Ableton ainsi que les effets et les voix « off » placés sur les pistes de son SPD SX Roland. Tous les musiciens jouent « live » par dessus. Des triggers sont placés sur ses deux caisses claires et sur la grosse caisse pour produire des mélanges de sons électros et acoustiques.
 
Notre interview filmée, postée ci-dessous, expose des moments captivants et de bons délires, passés ensemble avec une troupe sympathique et accessible.
Richard Bertin, Batteur DW et Paiste, Danse avec les Stars
Merci à tous et à suivre !

Texte : Frank Haesevoets
Photos : Frank Haesevoets et Laurent Decavele
Vidéo et montage : Laurent Decavele